Suivre ce cours

Namasteji Chers Tous,

Nous parlons aujourd’hui des Puranas. C’est un mot sanskrit qui signifie ancien et il a la connotation d’anciens Enseignements, c’est probablement le champ le plus riche de symbolisme que nous ayons dans le monde aujourd’hui. Les Puranas pendant des siècles, voire des millénaires, ont fait partie d’une tradition orale et, probablement pendant les premières années du bouddhisme, ont commencé à être formalisées en tradition écrite. Elles étaient initialement consacrées au Seigneur Vishnu ou au Seigneur Shiva qui, en yoga, sont des concepts et non des êtres. Tout comme la Bible, elles constituent tout un ensemble de symboles qu’il convient de ne pas prendre littéralement.

Il y a dix-huit Puranas majeures et dix-huit Puranas secondaires ou mineures. Les mythes ou la psychologie mythique a trois valeurs : elles tendent à invoquer la merveille qu’est la Vie, elles tendent à réveiller dans l’adulte que nous sommes l’émerveillement de notre enfance, du monde dans lequel nous vivons. Parce qu’une grande partie des Puranas est symbolique, la sagesse qui y est révélée concerne la maturité. Pour les mystiques, elles sont très précieuses parce qu’elles révèlent la nature et la fonction du mental subconscient. Le yoga est un mysticisme lié au symbolisme et ici, vous vivez dans un monde géant, un macrocosme géant. Dans le même temps, vous êtes un microcosme – non dans un microcosme – et tout le concept et la valeur du symbolisme est la réalisation que ce qui est vrai pour le macrocosme est vrai pour le microcosme et, vice-versa : ce qui est vrai pour le microcosme est vrai pour le macrocosme. Vous allez donc essayer de maintenir votre mental dans un mode psychologique car j’essaie de les mettre dans un mode psychologique.

Pour qu’une Purana soit une Purana, il y a un certain nombre de choses que le livre ou le texte doit contenir. La première et la plus importante, c’est Prati Sarga ou Première projection. Selon la plupart des théories, il n’y a pas de création, mais une naissance comme une femme donne naissance à un enfant. C’est une projection et le processus de projection se répète, cela s’appelle un cycle.

Les Puranas essaient de vous expliquer le processus de la toute première projection. L’idée c’est que si vous parvenez à comprendre la toute première projection du cosmos, cela vous révèlera un profond secret et le secret c’est que la roue des renaissances n’est pas une roue, le cycle des renaissances n’est pas un cercle, c’est une roue qui s’expanse à l’infini, c’est un vortex. Si vous pouvez comprendre la première projection, vous allez comprendre qu’à  chaque fois que la projection re-projette une nouvelle projection, c’est toujours la même chose mais un peu différemment.

C’est la différence peut-être avec l’astronomie occidentale où la terre tourne autour du Soleil et où d’autres corps célestes tournent autour d’autres corps célestes puis vous ajoutez un troisième facteur, qui habituellement n’est pas mentionné, c’est que tout le cosmos est en train de se mouvoir dans un autre espace.

Par exemple si dans quelques mois le Soleil entre de nouveau en Cancer, cela arrive une fois par an. Ce Cancer n’est pas le même qu’un autre Cancer parce que tout l’univers s’est déplacé dans un espace complètement différent – pas juste dans une roue géante de peut-être 24.000 ans. Mais l’espace n’a jamais été là  avant, et rien n’est jamais exactement pareil, c’est le secret. C’est cet univers se déplaçant dans un espace indéfini qui vous donne votre libre arbitre. Manifestement les astronomes de jadis ont défini plein de cycles, de roues mais c’est le mouvement de l’espace qui s’est déplacé la première fois qui vous donne la possibilité de changer hier.

Pour être une Purana, il y a un deuxième facteur : c’est la doctrine ou le concept de Manu. Dans un sens, Manu c’est un peu comme Noé, il est le pro-générateur d’êtres de la Terre dans un nouveau cycle, il vit dans beaucoup, beaucoup de cercles qui ne sont pas des cercles mais des roues expansées de conscience et pour simplifier un peu : Manu meurt, un tout nouveau Manu est projeté et contrôle la toute nouvelle création de population humaine. L’ancien Manu était le champ de forces de l’hiver, le nouveau Manu est le champ de forces du printemps, puis il meurt et un autre Manu va le remplacer pour de nombreux, nombreux cycles.

Le troisième facteur qui va apparaître dans une Purana sont les Dynasties SoliLunaires. Si vous êtes familier de l’histoire de l’Égypte ancienne, vous connaissez ces dynasties Solaires et Lunaires. Il est difficile de parler de ces dynasties sans partir dans un champ très, très lointain. En fait c’est l’histoire de l’ancienne humanité dont nous parlons et il y avait 2 générations : les êtres Solaires et les êtres Lunaires. On en revient à cette histoire d’anges et d’archanges et les bons anges et les bons archanges soudain sont devenus de mauvais anges et de mauvais archanges. Quelque chose s’est produit qui prête à confusion et qui, définitivement, indique qu’il y a eu quelque étrange rupture dans cette civilisation humaine dans les temps très très très anciens. La dynastie Solaire étaient des êtres hautement évolués, c’étaient les fils de Dieu si vous voulez, et quelque part ils sont entrés en contact avec les filles de la Terre, ils se sont rencontrés et ils vous ont conçus, quoi que cela puisse signifier. Cela semble impliquer la fusion originelle de la conscience avec la matière et ce, pour protéger la conscience pour la conserver dans un cadre temporel spécial.

En d’autres mots, les Puranas posent les 3 questions fondamentales :

  1. D’où venez-vous ? C’est une question importante. Si vous pouvez concevoir que vous êtes immortel, et vous êtes immortel, cela signifie psychologiquement et philosophiquement que vous n’êtes jamais né, que vous avez toujours existé. Maintenant on sait que la Terre existe mais elle n’est pas très vieille. Aussi la question est : où étiez-vous avant que la Terre ne fut ? D’où venez-vous ?
  2. Où allez-vous ? La Terre ne va pas être pour toujours, cette section de temps et d’espace ne va pas être pour toujours, aussi les Puranas disent : où allez-vous ? Et cela nous ramène à la toute première projection. Quel est le but de cette première projection ?
  3. Cela nous ramène à cette troisième question : pourquoi sommes-nous ici ? Et les Puranas ne signifient pas pourquoi vous êtes ici en France mais tout simplement : pourquoi êtes-vous ici ? Elles ne posent pas la question : pourquoi vivez-vous en Amérique du Nord mais pourquoi êtes-vous ici ? C’est supposé être le but de la philosophie, c’est supposé être le but de la théologie qui est l’étude des Principes Premiers Ultimes mais quand on se déplace de la philosophie et de la théologie au mysticisme, vous avancez facilement d’un pas dans le passé ou un pas au-dessus, faites un choix. Cela va au-delà  du Principe Premier Ultime mais pourquoi conservez-vous à l’intérieur de vous ce Principe Premier Ultime ?

S’inscrire au cours en ligne

Suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Les Puranas : Mythes, Symboles et Chemin de la Psychologie Mystique.
Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Inscrivez-vous à la Lettre du Kriya, qui vous donne les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés sur le site.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

Pin It on Pinterest

Share This
0
Aller à la barre d’outils